Clonage capillaire, la nouvelle solution pour vos cheveux

clonage capillaire

Publié le : 27 décembre 20227 mins de lecture

Aujourd’hui, il existe un bon nombre de techniques qui peuvent être adoptées pour lutter contre la calvitie. Les soins modernes peuvent en effet grandement ralentir la chute des cheveux pour éviter la calvitie. Le clonage semble être le meilleur soin pour les patients chauves pour faire repousser leurs capillaires.

Quelques notions sur le clonage capillaire

Le clonage capillaire est un procédé qui implique l’utilisation des cellules folliculaires pileuses parfaitement saines en laboratoire à l’extérieur du corps. Les cellules qui ont été multipliées sont ensuite réimplantées sur les zones dégarnies ou les parties chauves auprès d’une clinique pour cloner cheveux. Après l’implantation, ces différentes cellules se transforment en nouveaux follicules pileux, produisant de nouveaux cheveux permanents. En conséquence, il est possible d’en avoir une réserve illimitée de cheveux, ce qui permet à celui ou celle qui souffre de calvitie de retrouver facilement sa merveilleuse chevelure d’antan. Le clonage offre des résultats qui sont meilleurs comparés à la greffe de cheveux. En fait, la greffe de cheveux n’offre pas la possibilité d’obtenir les meilleurs cheveux et nécessite particulièrement des médicaments spécifiques. Le clonage des cheveux est un procédé de clonage qui, en théorie, implique le recours à de cellules souches pour produire des cheveux. La principale caractéristique des cellules souches réside dans leur capacité à se multiplier dans le corps humain et à former d’autres cellules aux fonctions différentes. L’objectif principal est de produire des milliers des bulbes grâce au clonage de ces bulbes elles-mêmes à partir de cellules ciliées saines qui sont extraites du cuir chevelu et de les utiliser dans le processus d’implant capillaire. Une fois reproduits par clonage en laboratoire, ces nouveaux cheveux peuvent être transplantés chez la personne victime de calvitie où ils sont nécessaires pour produire de nouveaux cheveux. Théoriquement, le clonage des cheveux peut produire de façon illimitée de follicules pileux. Les cheveux non utilisés dans le processus de greffe peuvent être mis à froid et clonés quelques années si nécessaire, évitant ainsi d’avoir à prélever des échantillons de cheveux supplémentaires à l’avenir.

Le fonctionnement du clonage et sa différence avec la multiplication capillaire

Combattre la calvitie requiert un soin préventif basé sur le PRP ou encore un soin antibiotique à base d’hormones. Mais si la chute des cheveux est plus sévère, une greffe de cheveux ou une greffe de cheveux s’avère indispensable. Une nouvelle approche très encourageante est en développement : le clonage capillaire. Cloner des follicules pileux occasionne généralement des problèmes aux scientifiques. C’est pourquoi il a fallu trouver une solution adéquate. L’une d’entre elles implique la prise des paquets de cellules ciliées et leur injection dans les zones chauves. La transplantation d’une personne à une autre peut également être effectuée. Pour de meilleurs résultats, les enveloppes doivent être issues de la couronne. Ces cellules se prolifèrent plus rapidement et peuvent couvrir plus facilement les zones chauves. Il faut noter que la couleur et la texture des cheveux ne sont pas déterminées lors de l’implantation cellulaire. La multiplication des cheveux, une technique de soin de la chute des cheveux, ressemble étrangement au clonage. À l’instar du clonage, la prolifération des cheveux nécessite le retrait des follicules pileux du cuir chevelu. Il se multiplie ensuite pour produire des follicules pileux. Contrairement au clonage, la prolifération des cheveux repose sur les follicules pileux produisant un nombre limité de follicules pileux. La technique implique de couper les follicules en deux pour générer un seul poil de chaque moitié. Parfois, le processus est répété pour produire plus de cheveux.

Les avantages du clonage capillaire

La greffe de cheveux constitue aujourd’hui une solution permanente unique à la chute de cheveux. Il s’agit de cueillir des follicules pileux provenant de donneurs sains à l’arrière de la tête du patient et de les transplanter sur les parties clairsemées de son cuir chevelu. Des problèmes surviennent lorsque le patient ne possède pas assez de cheveux de donneur pour acquérir les résultats désirés. Théoriquement, le clonage et la reproduction des cheveux pourraient résoudre ce problème en générant de cheveux de façon illimitée. Plutôt que de transplanter des follicules pileux individuels d’une partie du cuir chevelu à une autre, les follicules se prolifèrent en dehors de l’organisme humain puis transplantés. Finalement, cependant, le clonage des cheveux sera disponible. Une fois pertinent, le clonage offrira des nombreux avantages par rapport aux traitements actuels. Il est possible d’évoquer que parmi ces avantages, la chirurgie capillaire ne se limitera plus à la présence de follicules pileux sains dans la zone donneuse, tout en éliminant la phase d’extraction, qui prend du temps. Ce qui rendra le processus de guérison moins longue. Les chercheurs qui travaillent sur la technique affirment que cela sera une solution sur le long terme à la chute de cheveux. Par ailleurs, le clonage capillaire fournira des résultats complètement permanents. Néanmoins, le fait d’utiliser des cellules souches comporte également des risques tels que les erreurs ou les mutations lors du processus de clonage, pouvant occasionner ainsi le risque de développement des cellules cancéreuses.

Les résultats encourageants de l’auto-clonage des cheveux

Dans une clinique pour cloner cheveux, la technique consiste à prendre une racine de cheveux et à la replanter dans une zone dégarnie. Après l’avoir exposée à un agent thérapeutique, des scientifiques américains ont montré que la racine peut faire pousser de nouveaux cheveux, et que cela constitue l’origine de tous les cheveux chez les humains. La nouveauté de cette théorie est que de nouveaux poils apparaîtront près des racines auxquelles ils viennent d’être implantés. Ces études d’auto-clonage, menées en 2010 aux États-Unis, ont mis en évidence des perspectives prometteuses pour la perte de cheveux. Si la calvitie concerne à peu près la moitié des hommes français de plus de 50 ans, force est de constater que les recherches actuelles ont pour finalité de produire des résultats apparents et à long terme. Il existe par ailleurs des résultats annonciateurs des solutions, mais il faudra encore du temps pour bénéficier de ces nouvelles méthodes implémentées et disponibles. En somme, grâce à la science, le clonage constitue un procédé médical légal et prometteur pour lutter contre la chute des cheveux.

Plan du site