Chirurgie esthétique à Bordeaux : les précautions à prendre

Chirurgie esthétique

Publié le : 12 octobre 20227 mins de lecture

La chirurgie esthétique, parfois aussi appelée chirurgie plastique, est un procédé qui consiste à corriger les anormalités morphologiques ou l’apparence extérieure du corps que le patient a du mal à accepter. Ces techniques permettent aujourd’hui de remodeler la quasi-totalité des parties de votre corps. Néanmoins, si vous décidez de faire de la chirurgie esthétique à Bordeaux, certaines précautions sont à prendre pour éviter des déconvenues.

S’assurer des compétences du praticien et de sa conformité à la législation

S’adresser à un chirurgien n’est pas suffisant pour faire de la chirurgie esthétique à Bordeaux, il faut également s’assurer que celui-ci possède les compétences nécessaires et qu’il se conforme aux règles légales. Seuls les chirurgiens dotés d’une expertise en chirurgie esthétique et en chirurgie plastique reconstructrice sont habilités à pratiquer toutes les interventions chirurgicales. Les autres ne peuvent être autorisés à réaliser des actes chirurgicaux esthétiques que dans leur milieu de compétence anatomique, à l’instar des paupières pour un ophtalmologiste. Il est toujours judicieux de vérifier les qualifications du chirurgien sélectionné auprès de l’office national de la commission médicale. La chirurgie ne doit se réaliser que dans des locaux autorisés pour la chirurgie esthétique. Les chirurgiens plasticiens ne doivent pas faire de la publicité, quelle que soit la forme. Aucune intervention chirurgicale ne peut être effectuée dans le cabinet du praticien. Cependant, si le cabinet est agréé, des actes complémentaires tels que les injections de toxine botulinique peuvent y être pratiqués.

Privilégier le praticien qui prodigue des conseils pertinents liés à l’intervention

Le choix du bon praticien est essentiel en chirurgie esthétique. Certes, le bouche-à-oreille peut être très utile, mais requiert une grande réflexion. Une chirurgie nasale réussie ne garantit pas que le remodelage le sera tout autant. Aussi, les attentes et les craintes de chaque patient ne sont pas les mêmes. Quoi qu’il en soit, il est indispensable de rechercher un chirurgien esthétique qualifié et agréé au niveau national. Il faut toutefois se méfier des publicités tout en gardant en tête qu’un chirurgien esthéticien très médiatisé ne peut pas être forcément le meilleur. Consulter de nombreux médecins reste la meilleure alternative. Il convient de privilégier celui qui pourra fournir le meilleur conseil, pondérer les demandes et expliquer les conséquences de l’intervention. Il faut également vérifier que le médecin exerce dans un organisme consenti par le ministère de la Santé. La législation sur la santé publique ne prévoit aucune règle relative aux informations médicales et techniques qui doivent être fournies au moment de la remise du devis. Néanmoins, à cet égard, la jurisprudence est très claire. La chirurgie plastique ne dispose pas de caractère curatif. Ainsi, le praticien a l’obligation d’expliquer à son client les dangers et les conséquences qu’elle peut entraîner ainsi que les éventuels soins complémentaires.

Un devis détaillé fourni par le praticien qui atteste le consentement du patient

La législation impose au chirurgien de vous fournir un devis avant d’effectuer toute opération de chirurgie esthétique. Le devis comporte le nom, le numéro d’inscription auprès d’une commission départementale des ordres des médecins. Mais aussi l’adresse, la compétence dans un domaine et la spécialité spécifique en chirurgie esthétique, reconstructrice et plastique remise par l’office national de la commission médicale. Le praticien se doit aussi d’inclure dans le devis la présence ou non du contrat d’assurance responsabilité civile professionnelle du chirurgien. Mais également le lieu où la prestation sera dispensée, la structure médicale privée désignée, le numéro d’agrément remis par le ministère de la Santé ; la nature exacte de l’opération envisagée et de l’anesthésie requise et la date proposée. Une description détaillée de la quantité et du prix de chaque service et de chaque produit requis à l’intervention esthétique. Une autorisation officielle est nécessaire lors de l’utilisation de produits d’injection cosmétiques et de dispositifs médicaux. Il est d’ailleurs préconisé de demander les références comme la marque et le fabricant.

Une période de réflexion pour mieux comprendre la chirurgie

Dès la remise de devis, le patient dispose de quinze jours pour réfléchir. Ce délai ne peut être écourté même si celui-ci en fait une demande. Si pendant cette période, la personne qui souhaite faire de la chirurgie esthétique change d’avis, elle n’a aucune démarche particulière à accomplir, si elle accepte l’intervention, elle devra donner son consentement éclairé. Ce dernier atteste que la personne a obtenu toutes les informations nécessaires telles que la nature de l’anesthésie, le risque de complications liées à cette intervention et au prix. Le patient devra attester que le praticien a répondu à toutes ses questions et qu’il dispose de tous les éléments nécessaires à la compréhension de l’intervention et les conséquences de cette opération chirurgicale. Il convient de noter que durant la période de réflexion, le chirurgien n’a pas le droit de réclamer une somme quelconque à titre d’avance sur des futures interventions. Le code de la santé stipule dans l’article L6322-2 que durant cette période, aucune contrepartie ni aucune promesse de quelque nature que ce soit ne peut être exigée, à l’exception du coût d’une consultation pré-intervention.

Plan du site